Six avantages d'une bonne nuit de repos

Peu de sports sont aussi exigeants physiquement que le vélo de montagne. Sur le vélo de montagne, les sorties sont généralement étalées sur plusieurs heures avec l'usure physique qui en résulte. Dans chaque parcours ou entraînement, quel que soit votre niveau, vous soumettez votre corps à une charge de travail dans le but de le stimuler et de l'habituer. Mais pour que votre corps prenne en charge tout ce travail, il a besoin de repos ; s'il ne le fait pas, vous l'exposez à une fatigue continue dont il ne se remet jamais. C'est la séquence "stimulus-fatigue-relief-overcompensation" qui nous améliore en tant que cyclistes, et un bon repos et une bonne récupération sont essentiels tout au long de ce processus.

Si vous vous écrasez pour vous entraîner sur la moto et que vous ne vous reposez pas bien, non seulement vous ne progresserez pas dans votre performance, mais vous pouvez compromettre votre santé. Il y a des facteurs qui peuvent indiquer que vous tombez dans le surentraînement : un pouls au repos (matin ou soir) 10 pulsations au-dessus de l'habituel, fatigue permanente, irritabilité, peu de désir de faire du vélo, déséquilibre de l'appétit, etc. Dans ce cas, vous devriez ralentir vos séances d'entraînement en prenant un repos actif (sorties très courtes et de faible intensité) ou même en vous arrêtant pendant plusieurs jours si les symptômes sont très évidents, en plus de prolonger vos heures de sommeil et de repos.

Même sans être surentraîné, de bonnes habitudes de repos sont essentielles pour votre amélioration en tant que cycliste, car avec le sommeil, les muscles, les tissus et autres mécanismes de régulation hormonale se régénèrent et s'activent, vous laissant prêt pour de futurs efforts. Les spécialistes conseillent de dormir entre 7 et 9 heures par jour à l'âge adulte, bien que dans le cas des athlètes réguliers, qui exigent plus de leur corps, l'idéal serait de dormir un minimum de 8 ou 9 heures.

 

Six avantages d'une bonne nuit de repos

1. Améliorez vos performances. Des études scientifiques ont montré que l'augmentation du temps de sommeil de l'athlète entraîne une amélioration de la performance, une réduction de la fatigue, une plus grande concentration et une meilleure humeur. Le repos est une partie fondamentale de l'entraînement de tout cycliste, et en tant que tel, vous devriez le programmer.
2. Prévient les blessures. Une bonne nuit de repos aide le cycliste à régénérer les muscles et les tissus endommagés après un entraînement exigeant, ce qui prévient les blessures possibles - surtout musculaires - dans les prochains efforts que nous ferons sur le vélo.
3. Renforce le système immunitaire. Un sommeil réparateur régule la libération de cortisol (hydrocortisone), une hormone qui contrôle notre niveau de stress et augmente l'activité du système immunitaire, renforçant ainsi nos défenses contre d'éventuelles maladies.
4. Stabilisez notre horloge biologique. Les spécialistes du sommeil considèrent qu'il est essentiel d'avoir une habitude de sommeil nocturne, c'est-à-dire d'avoir un horaire régulier pour se coucher et se réveiller. Chaque personne a une horloge biologique qui fonctionnera mieux ou moins bien (plus ou moins d'énergie) en fonction de ces habitudes de repos.
5. Contrôle le poids corporel. La science a montré que les personnes privées de sommeil ont modifié les niveaux de diverses hormones liées à l'appétit. En particulier, il augmente les niveaux de l'hormone ghréline -associée à la sensation de faim- tandis qu'il diminue ceux de la leptine, antagoniste de l'hormone et chargé de supprimer l'appétit, puisque c'est celle qui communique à notre cerveau que nous sommes rassasiés. Pour cette raison, un repos nocturne insuffisant conduit souvent à des habitudes alimentaires incontrôlées (manger plus souvent, manger impulsivement et manger moins d'aliments sains), ce qui se traduit par une augmentation de notre poids.
6. Prévient les problèmes cardiaques et autres maladies. Les spécialistes de la Société espagnole du sommeil (SES) soulignent que le manque de sommeil, ou sommeil non réparateur, est un facteur de risque associé à divers problèmes cardiaques (tels que le risque accru de calcification des artères coronaires ou d'hypertension), et d'autres maladies telles que le diabète, la dépression et l'obésité, en plus de provoquer une diminution des performances cognitives, ce qui aggrave votre attention et votre mémoire.

 

Votre meilleur allié nocturne

Comme nous l'avons vu, sans une bonne nuit de repos, il n'y a pas de récupération physique ou de possibilité de donner votre niveau maximum sur la moto. Mais il ne faut pas oublier l'importance de choisir un matelas spécialement conçu pour les athlètes. Dans ce sens, Maxmatelas, une entreprise spécialisée dans le repos des sportifs, recommande son matelas Sojamax, conçu pour les personnes ayant un style de vie très actif, qui pratiquent régulièrement du sport et ont besoin de leur matelas pour les aider à se libérer du stress quotidien de l'entraînement et à détendre leurs muscles.

Ce matelas est composé de 8 cm de viscoélastique de 90 kg de densité, ce qui donne un repos ferme mais très adaptable et réconfortant. Ses différentes aires de repos vous permettent de faire moins d'aller-retour au lit, en plus de favoriser la circulation sanguine et d'aider à détendre les muscles après un entraînement intense. Pour ces qualités, si vous pratiquez le cyclisme régulièrement et aimez les matelas de fermeté moyenne-haute, Sojamax peut être un grand allié pour avoir une bonne nuit de repos et être capable de faire face à la prochaine séance d'entraînement avec votre corps récupéré et prêt.... Découvrez la différence !