Conseils e Information pour dormir

A été très dure MATELAS RETOUR douleur augmente

A été menée en Espagne la première étude scientifique menée dans le monde sur l’effet de la fermeté du matelas dans le développement de douleurs au dos, qui ont participé à la réhabilitation, les chirurgiens orthopédistes, des neurochirurgiens et des méthodologistes, menée par la Fondation Kovacs

Par rapport à un matelas dur, une fermeté moyenne améliore la douleur 2,4 fois au lit, 1,9 fois plus de douleur en se levant et 2,10 fois le degré d’incapacité physique

Le premier essai clinique contrôlé a été réalisé dans le monde pour évaluer l’effet de la fermeté du matelas dans les problèmes de dos montre qu’il est faux de croire que, dans ce cas, le matelas doit être très dur, une fermeté moyenne améliore l’intensité de la douleur et plus le degré de handicap. L’étude vient d’être présenté au Congrès national de la Société espagnole de médecine physique et réadaptation.

Comme l’explique le Dr Andrés Peña, chef du Service de rhumatologie réadaptation Section de réadaptation de l’hôpital Ramon y Cajal, la croyance chez les gens est que le matelas plus ferme, plus utile pour prévenir ou traiter les maux de dos . Cette conviction a été perpétué et amplifié par une annonce comme manquant de rigueur qui est venu à influencer l’opinion des médecins, selon une étude américaine récente, 95% des matelas orthopédiques pense que l’influence des maux de dos et 76% recommandé un matelas très dur à leurs patients.

Mais il n’avait jamais mené une étude scientifique rigoureuse pour vraiment évaluer l’effet de la fermeté du matelas dans les problèmes de dos. Avec cet objectif, la Direction Scientifique de la Fondation Kovacs a conçu un essai clinique contrôlé, randomisé en double aveugle et de comparer l’effet de deux matelas de fermeté différents dans le développement de la lombalgie. Il a impliqué une équipe pluridisciplinaire de la réadaptation, chirurgiens orthopédistes, des neurochirurgiens, des épidémiologistes et des statisticiens, coordonné par la Fondation.

L’étude a inclus 313 adultes chronique à de faibles douleurs au dos non spécifiques qui ont été assignés au hasard à deux groupes. Un groupe a reçu un matelas très ferme (2,3 points sur l’échelle de la commission européenne de normalisation qui va, plus dur que mou, 1-10) et l’autre un matelas de fermeté moyenne (5,6 échelle de points). En outre, la base de soutien du matelas a été révisé afin de fixer une entreprise dans les cas où le soutien offert moins de 50% de la surface du matelas.

Pour éviter que les patients pourraient comprendre lequel des deux types de matelas, ils étaient installés, homogénéisé apparence extérieure, d’éliminer toute référence à leur avantage comparatif, et se cacha ce fait au personnel qui a installé dans 313 foyers. Les chercheurs ont également mesuré l’évolution des patients pendant trois mois et les statisticiens qui ont analysé les résultats de l’inconnu qui des deux types de matelas ont été remis à chaque patient. Telles sont les caractéristiques déterminantes d’une étude en double aveugle.

Comme l’a observé par le professeur Victor Abraira, chef de clinique Unité de biostatistiques, hôpital Ramón y Cajal, les résultats montrent que le simple changement des maux de dos matelas améliorée et a permis entre 30 et 40 pour cent des patients des deux groupes de la gauche médicaments qu’il prenait. Toutefois, l’évolution de tous les paramètres ont été meilleurs dans le groupe recevant un matelas de fermeté moyenne, dont la douleur dans son lit améliorée de 2,4 fois, la douleur sur une hausse de 1,9 fois, et le degré handicap physique 2,1 fois.

Améliorer le degré d’invalidité est à noter, puisque très peu de traitements médicaux ont démontré cet effet chez les patients chroniques. «En effet», explique le Dr Francisco Kovacs, coordinateur de l’étude, l’installation de matelas de fermeté moyenne a été associée à l’arrêt du traitement de la toxicomanie et l’amélioration de la douleur et le handicap est plus élevé que ce qu’ils ont montré pour la plupart d’atteindre traitements médicaux chez ces patients.

Le besoin de conseils et d’évaluer la rigueur nécessaire à la publicité

La croyance erronée au sujet des avantages d’un matelas dur pour le dos est profondément enracinée dans la population, mais aucune étude scientifique n’a jamais suggéré et probablement basé sur l’utilisation abusive de la sémantique. Dans le début du vingtième siècle le quartier le plus commun de repos a été un ressort de matelas en laine boîte placée sur un ressort horizontal. La seule partie solide de la boîte de printemps a été le cadre métallique autour de lui, de sorte que le centre a été déformée lit donnant l’apparence d’un hamac. Probablement, quand donc les médecins ont commencé à recommander «lit dur » pour les patients avec des problèmes de dos, liées à l’opportunité de placer une planche de bois au-dessus du sommier pour éviter des détournements central. Toutefois, la recommandation de placer une table sur le sommier pour l’empêcher de se déformer dans la recommandation a été simplifiée pour dormir sur des lits durs et a été interprétée par les patients que la façon dont le lit beaucoup plus difficile, mieux c’est. Depuis lors la plupart des présents ne sont pas déformées matelas double, ce concept a été mal traduit par le plus dur le matelas, mieux c’est.

En outre, cette croyance erronée a été renforcé par certains explicitement la publicité irresponsable qui a été autorisée à émettre malgré l’absence de base scientifique, et ses effets néfastes ont persisté dans l’esprit des patients. Comme l’a expliqué le professeur Abraira, l’analyse de régression linéaire multiple effectuée à la fin de l’étude montre que la croyance en l’analyse réduit l’effet positif que le matelas est doux, et ceux qui senti qu’ils avaient un matelas qui n’est pas très durement gagné légère amélioration. Ce fait, qui soutient également l’importance des facteurs cognitifs et psychosociaux dans l’évolution des problèmes de dos, démontre les effets néfastes sur la santé publique peut être la publicité où il n’est pas tenu de justifier leurs demandes correctement.

« En conclusion, l’aveuglement de cette étude suggère que, par rapport à un matelas ferme, très un matelas de fermeté moyenne améliore la douleur et le degré d’incapacité chez les patients souffrant de lombalgie non spécifique», résume le Dr Kovacs. «Cette étude montre également, il note que les recommandations pour la vie quotidienne ont un effet significatif sur la santé et doit donc être évaluée avec des méthodes aussi rigoureuses que celles utilisées en routine dans la recherche médicale, et que cela est possible, même lorsque implique de telles mesures compliquées telles que la modification des conditions de double aveugle matelas de 313 logements.  »

www.maxmatelas.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prenez soin du repos de votre meilleur ami

De la même façon que vous vous préoccupez de votre sommeil, vous devez vous inquiétez  pour votre animal de compagnie. En règle générale il dormira la même quantité d’heures que vous, car quand vous êtes couché, lui aussi le sera. Cependant il n’est pas conseilleé qu’il dorme avec vous dans le même lit. Il est conseillé que votre meilleur ami ait son propre lit pour plus de de bénéfice pour le repos de tous les deux, et que les mouvements nocturnes de chacun ne nuisent pas à l’autre. Durant la journée, les chiens aussi font de courtes siestes. Par conséquent, le total d’heure qu’ils ont par habitude de dormir est de 12 à 14h (en prenant en compte les heures de la nuit et de la journée).

 

L’idéal pendant la jeunesse de votre animal de compagnie, vous devrez l’habituer à dormir dans son lit pour une bonne routine de sommeil plus indépendante, et qu’il n’essaie pas de dormir avec vous quand il sera adulte.

Différentes études ont démontrées que le sommeil des chiens est ressemblant aux êtres humains. Car comme nous, ils passent d’abord par une étape de mouvement progressif  oculaire, nommé SWS (Slow Wave Sleep), qui s’intercale comme des phases REM ou de sommeil profonds comme les nôtres. Cela affirme bien que nos animaux aussi ont des rêves.

Comme nous, les chiens peuvent faire des rêves ou cauchemards qui leurs servent à se figer sur les moments vécus pendant leur journée ou sur ce qu’ils auraient appris. Vous y verrez son effet lorsque votre chien bouge ses pates ou quelconque autre extrêmité, il émet des bruits ou même aboie pendant qu’il dort. Il est très important que quand cela arrive, nous évitions de le révéiller car notre mascotte pourrait se sentir désorientée, comme lorsque nous avons un cauchemard et nous nous réveillons sans savoir où nous sommes. Nous ne savons pas comment il pourrait réagir. Il pourrait nous mordre ou nous attaquer si dans son rêve, il est attaqué ou sous un autre effet du même genre. Voilà pourquoi il ne faut pas le déranger pendant son sommeil.

Une différence plus significative dans le sommeil des chiens et ceux des êtres humains, est que eux se réveilles plus de fois entre les différentes phases du sommeil. Nous autres, avons pour habitude à dormir « d’un trait » alors que les chiens alternent leur sommeil sous plusieurs moments d’éveile. Ils le font inconsciemment pour être alerté de ce qu’il se passe autour d’eux comme bon chasseurs et défenseurs de la nature. Cette forme d’agir, ils la conservent de leur ancêtre, le loup, qui doit être vigilant de ce qu’il se passe dans son milieu naturel.

La position qu’adopte votre boule de poil au moment de dormir veut dire beaucoup sur son caractère et de comment il se sent, puisqu’ils ont pour habitude de dormir presque toujours dans la même position, comme nous le faisons nous-même. Nous vous détaillons quelles sont les plus fréquentes et leurs significations.

  • En cercle : Si votre chien dort en forme de boule, en posant sa tête sur ses pates arrières, cela veut dire qu’il est docile et tendre. Celle position aussi peut signifier qu’il a froid et se réchauffe sur lui-même. Ceci est très fréquent chez les chiots malgrés que les chiens plus adultes prennent aussi cette position.
  • Les pates en arrière : quand les chiens dorment dans cette position c’est souvent parcequ’ils se sentent à l’aise dans l’environnement où ils sont. Cela peut être aussi dú au rêves qu’ils sont en train d’avoir. Si vous voyez votre chien dormir sous cette position là, ne le dérangez pas, il est aux anges !
  • Sur le côté : C’est une des positions les plus fréquentes, votre chien est en train de dormir « heureux » et est dans la position la plus adéquate car c’est ainsi qu’il rentre dans le sommeil le plus profond.
    Les chiens qui dorment sur le côté sont généralement des animaux tranquilles. C’est parce qu’ils sont à l’aise dans leur maison et famille qu’ils le font ainsi.
  • Sur le ventre : Il existe deux positions une seule. La première est quand ils dorment avec le ventre sur le sol et leur pattes étirées (comme Superman) cela peut signifier soit qu’il a chaud, et c’est pour cela qu’il pose son ventre par terre, pour s’aclimater. Soit aussi parce qu’il se sent abattu de sa journée et il s’est laissé tomber. Ce sont souvent les jeunes chiens qui adoptent cette position. La seconde position est aussi sur le ventre les deux pattes arrières croisées sur un seul côté en appuyant sa tête sur ses pattes avant et parfois même en formant un cercle sur lui même. C’est une position qui indique un sommeil transitoire, non profond étant prêt à se lever à la moindre alerte.

A l’exception de toute ces indications, il est très important que votre mascotte ait un espace pour lui seul, éloigné du bruit, et qu’il ait un support où dormir, un lit qui s’ajuste à sa taille et ses caractéristiques. Si vous n’en avez toujours pas pour votre animal de compagnie, ou vous avez besoin d’en change, n’hésitez pas à visiter notre section Matelas pour Mascottes. Comme vous, lui aussi il le mérite.

MORNING MIRACLE

Êtes-vous souvent  stressé le matin ? Vous n’avez jamais le temps de rien faire ?

Si réellement vous êtes prêt à changer votre vie, lisez cette publication.

Avez-vous entendu parler de “The Miracle Morgning”? C’est un livre dans lequel est développé un  nouveau style de vie, une routine à suivre chaque matin dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. L’auteur du livre s’appelle Hal Elrod, un exemple de dépassement de soi. Après être resté dans le coma il a réappris à marcher alors que la médecine maintenait que s’était impossible, il vit son rêve chaque jour qui passe tout en aidant d’autres personnes à vivre le leur. Dans son oeuvre, il fait appel à la phrase de Ophra : « La meilleure aventure que vous puissiez choisir et de vivre la vie de vos rêves »

The Miracle Morning, en français « le matin miraculeux » est un livre écrit dans l’intention de changer  la vie des lecteurs, et de les transformer en quelque chose d’extraordinaire. Pour cela, Hal Elrod nous détaille la méthode SAVERS afin de réaliser jour après jour ses rêves. Pour cela nous commencerons par mettre notre réveil une heure avant l’heure habituelle afin de procéder aux phases de l’acronyme de six mots en anglais, SAVERS, qui sont les 6 phases qui sont révélées dans cette méthode et que nous allonz vous expliquer ci-dessous :

  1. Silence. Dans cette phase, nous devons dédier les 5 premières minutes de notre journée au silence. Cela nous aidera à réduire le stress. Il est également possible de réaliser les activités suivantes : méditer, réfléchir, faire des exercices de respiration, remercier… Mais vous pouvez aussi faire des activités n’impliquant pas la réflexion ni la pensée.
  2. Affirmation. 5 minutes. Pour cette phase, Elrod propose 5 actes par lesquels nous pouvons constituer notre affirmation. Celles-ci sont : Découvrir ce que nous voulons réellement, savoir pourquoi nous le voulons, déterminer quel type de personne nous voulons être, décider ce que je suis prêt à faire pour l’obtenir, s’imprégner de phrases motivantes.
  3. Visualisation. 5 minutes. Celle-ci est la phase la plus difficile car nous pensons très souvent à nos rêves mais nous les visualisons que rarement. Pour autant dans cette phase nous devrons nous projeter dans le futur atteignant notre objectif.
  4. Exercice. 20 minutes. Nous savons déjà que l’exercice physique est bon pour vous à n’importe quelle heure, mais particulièrement le matin, car il vous fait libérer des toxines et vous permet d’affronter une journée plein d’énergie. Elrod conseille le yoga, car il s’agit d’un exercice que vous pouvez réaliser tout en restant chez vous. Il recommande aussi le professeur Dashama pour commencer vos séances de yoga.
  5. Reading (lecture). Il est recommandé de lire 20 minutes et au moins 10 pages par jour. Aussi vous est-il conseillé qu’à l’heure de choisir un livre vous sachiez pourquoi ce livre vous attire.
  6. Scribing (écrire). 5 minutes. Hal Elrod conseille la rédaction d’ un journal personnel sur lequel nous écrirons nos remerciements, découvertes, progrès, projets, reflexions, amélioration personnelles et professionnelles séparemment. Scribing est un therme peu fréquent, mais donne un sens au mot SAVERS étant donné que le W de Writing de pouvait pas s’utiliser.

Certainement un livre qui ne changera pas votre vie, mais vous pouvez le faire vous-même. Ce sont les petites choses qui changeront votre routine et qui vous donnent ici de bons conseils pour commencer. Chaque jour de plus en plus de personnes l’utilisent et cela porte ses fruits. Qu’attendez-vous pour commencer à vivre vos rêves ?