Conseils e Information pour dormir

A été très dure MATELAS RETOUR douleur augmente

A été menée en Espagne la première étude scientifique menée dans le monde sur l’effet de la fermeté du matelas dans le développement de douleurs au dos, qui ont participé à la réhabilitation, les chirurgiens orthopédistes, des neurochirurgiens et des méthodologistes, menée par la Fondation Kovacs

Par rapport à un matelas dur, une fermeté moyenne améliore la douleur 2,4 fois au lit, 1,9 fois plus de douleur en se levant et 2,10 fois le degré d’incapacité physique

Le premier essai clinique contrôlé a été réalisé dans le monde pour évaluer l’effet de la fermeté du matelas dans les problèmes de dos montre qu’il est faux de croire que, dans ce cas, le matelas doit être très dur, une fermeté moyenne améliore l’intensité de la douleur et plus le degré de handicap. L’étude vient d’être présenté au Congrès national de la Société espagnole de médecine physique et réadaptation.

Comme l’explique le Dr Andrés Peña, chef du Service de rhumatologie réadaptation Section de réadaptation de l’hôpital Ramon y Cajal, la croyance chez les gens est que le matelas plus ferme, plus utile pour prévenir ou traiter les maux de dos . Cette conviction a été perpétué et amplifié par une annonce comme manquant de rigueur qui est venu à influencer l’opinion des médecins, selon une étude américaine récente, 95% des matelas orthopédiques pense que l’influence des maux de dos et 76% recommandé un matelas très dur à leurs patients.

Mais il n’avait jamais mené une étude scientifique rigoureuse pour vraiment évaluer l’effet de la fermeté du matelas dans les problèmes de dos. Avec cet objectif, la Direction Scientifique de la Fondation Kovacs a conçu un essai clinique contrôlé, randomisé en double aveugle et de comparer l’effet de deux matelas de fermeté différents dans le développement de la lombalgie. Il a impliqué une équipe pluridisciplinaire de la réadaptation, chirurgiens orthopédistes, des neurochirurgiens, des épidémiologistes et des statisticiens, coordonné par la Fondation.

L’étude a inclus 313 adultes chronique à de faibles douleurs au dos non spécifiques qui ont été assignés au hasard à deux groupes. Un groupe a reçu un matelas très ferme (2,3 points sur l’échelle de la commission européenne de normalisation qui va, plus dur que mou, 1-10) et l’autre un matelas de fermeté moyenne (5,6 échelle de points). En outre, la base de soutien du matelas a été révisé afin de fixer une entreprise dans les cas où le soutien offert moins de 50% de la surface du matelas.

Pour éviter que les patients pourraient comprendre lequel des deux types de matelas, ils étaient installés, homogénéisé apparence extérieure, d’éliminer toute référence à leur avantage comparatif, et se cacha ce fait au personnel qui a installé dans 313 foyers. Les chercheurs ont également mesuré l’évolution des patients pendant trois mois et les statisticiens qui ont analysé les résultats de l’inconnu qui des deux types de matelas ont été remis à chaque patient. Telles sont les caractéristiques déterminantes d’une étude en double aveugle.

Comme l’a observé par le professeur Victor Abraira, chef de clinique Unité de biostatistiques, hôpital Ramón y Cajal, les résultats montrent que le simple changement des maux de dos matelas améliorée et a permis entre 30 et 40 pour cent des patients des deux groupes de la gauche médicaments qu’il prenait. Toutefois, l’évolution de tous les paramètres ont été meilleurs dans le groupe recevant un matelas de fermeté moyenne, dont la douleur dans son lit améliorée de 2,4 fois, la douleur sur une hausse de 1,9 fois, et le degré handicap physique 2,1 fois.

Améliorer le degré d’invalidité est à noter, puisque très peu de traitements médicaux ont démontré cet effet chez les patients chroniques. «En effet», explique le Dr Francisco Kovacs, coordinateur de l’étude, l’installation de matelas de fermeté moyenne a été associée à l’arrêt du traitement de la toxicomanie et l’amélioration de la douleur et le handicap est plus élevé que ce qu’ils ont montré pour la plupart d’atteindre traitements médicaux chez ces patients.

Le besoin de conseils et d’évaluer la rigueur nécessaire à la publicité

La croyance erronée au sujet des avantages d’un matelas dur pour le dos est profondément enracinée dans la population, mais aucune étude scientifique n’a jamais suggéré et probablement basé sur l’utilisation abusive de la sémantique. Dans le début du vingtième siècle le quartier le plus commun de repos a été un ressort de matelas en laine boîte placée sur un ressort horizontal. La seule partie solide de la boîte de printemps a été le cadre métallique autour de lui, de sorte que le centre a été déformée lit donnant l’apparence d’un hamac. Probablement, quand donc les médecins ont commencé à recommander «lit dur » pour les patients avec des problèmes de dos, liées à l’opportunité de placer une planche de bois au-dessus du sommier pour éviter des détournements central. Toutefois, la recommandation de placer une table sur le sommier pour l’empêcher de se déformer dans la recommandation a été simplifiée pour dormir sur des lits durs et a été interprétée par les patients que la façon dont le lit beaucoup plus difficile, mieux c’est. Depuis lors la plupart des présents ne sont pas déformées matelas double, ce concept a été mal traduit par le plus dur le matelas, mieux c’est.

En outre, cette croyance erronée a été renforcé par certains explicitement la publicité irresponsable qui a été autorisée à émettre malgré l’absence de base scientifique, et ses effets néfastes ont persisté dans l’esprit des patients. Comme l’a expliqué le professeur Abraira, l’analyse de régression linéaire multiple effectuée à la fin de l’étude montre que la croyance en l’analyse réduit l’effet positif que le matelas est doux, et ceux qui senti qu’ils avaient un matelas qui n’est pas très durement gagné légère amélioration. Ce fait, qui soutient également l’importance des facteurs cognitifs et psychosociaux dans l’évolution des problèmes de dos, démontre les effets néfastes sur la santé publique peut être la publicité où il n’est pas tenu de justifier leurs demandes correctement.

« En conclusion, l’aveuglement de cette étude suggère que, par rapport à un matelas ferme, très un matelas de fermeté moyenne améliore la douleur et le degré d’incapacité chez les patients souffrant de lombalgie non spécifique», résume le Dr Kovacs. «Cette étude montre également, il note que les recommandations pour la vie quotidienne ont un effet significatif sur la santé et doit donc être évaluée avec des méthodes aussi rigoureuses que celles utilisées en routine dans la recherche médicale, et que cela est possible, même lorsque implique de telles mesures compliquées telles que la modification des conditions de double aveugle matelas de 313 logements.  »

www.maxmatelas.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rendormez-vous comme au Moyen Âge.

L’insomnie est l’un des problèmes les plus courants qui affectent notre bien-être aujourd’hui. Les personnes qui se plaignent du manque de sommeil mentionnent principalement deux types de situations différentes. D’un côté, il y a ceux qui ont du mal à s’endormir. Alors que beaucoup d’autres se plaignent de se réveiller au milieu de la nuit après seulement 4 ou 5 heures de sommeil et ont de la difficulté à se rendormir.

Pour ceux d’entre vous qui sont préoccupés par ce deuxième type d’insomnie, vous devriez savoir que votre habitude de sommeil n’est peut-être pas du tout un trouble comme l’insomnie.

Au Moyen-âge, les gens se couchaient tous les jours avec l’arrivée des ténèbres.

Après plusieurs heures de sommeil, ils se réveillaient et passaient du temps éveillé. Ce temps était souvent utilisé pour les tâches ménagères ou pour l’intimité, entre autres. Après environ une heure d’activités, ils retournaient au lit pour faire un nouveau somme jusqu’à l’aube.

Avec l’avènement de la révolution industrielle et de l’éclairage artificiel, les gens ont cessé de dormir la nuit. Nous avons commencé à nous habituer à travailler avec des horaires variés. C’était un changement complet dans nos habitudes de sommeil. Peu à peu, l’idée de dormir en deux phases a été abandonnée. Quelque chose que l’on considère aujourd’hui comme un trouble qui doit être guéri a été pendant des siècles la façon la plus commune et naturelle de dormir.

Pour tous ceux qui ont tendance à se réveiller tôt le matin et à avoir du mal à se rendormir, le retour à cette routine médiévale peut être la solution. Au lieu de rester au lit tout ce temps, essayez de vous lever et de faire quelque chose d’actif. Cependant, il est important de garder à l’esprit que pour se rendormir plus tard, il faut éviter les actions très stimulantes ou stressantes ainsi que l’utilisation d’écrans ou beaucoup de lumière. Sinon, votre corps sera entièrement activé et vous ne pourrez pas vous rendormir facilement. Pendant cette pause, vous pouvez profiter de l’occasion pour lire un livre ou effectuer certaines tâches ménagères que vous avez laissées en suspens. De cette façon, vous profiterez au maximum du temps que vous passez à tourner dans votre lit, évitez de vous stresser et finissez par vous reposer suffisamment.

 

Des carottes pour lutter contre le vieillissement

Prenez soin de votre alimentation et vous profiterez d’une vie longue et saine. Tout le monde a déjà entendu ce mantra populaire, tout comme nous pouvons pratiquement tous dire quels aliments sont les plus sains et lesquels le sont moins. Les légumes en sont un bon exemple. Cependant, ils ne sont pas toutes aussi nutritives.

Pour lutter contre le vieillissement et prendre soin de votre santé, vous n’avez pas besoin de recourir à des aliments coûteux ou exotiques. Un de ceux qui vous donneront plus de propriétés est la carotte. Ce légume très courant est particulièrement recommandé pour sa haute teneur en bêta-carotène, un pigment et caroténoïde responsable de la couleur orange caractéristique des carottes.

Un des avantages du bêta-carotène est que notre corps peut le transformer en vitamine A. Ce type de vitamine est directement lié à notre système immunitaire, à notre vision, à la reproduction ou à la communication entre les cellules. Manger des aliments qui peuvent fournir de la vitamine A est particulièrement important parce que notre corps n’est pas capable de la produire tout seul.

De plus, ce pigment de la carotte est également un antioxydant qui protège les cellules du vieillissement. En plus de garder vos cellules jeunes, ce pigment combat également la dégénérescence maculaire, c’est-à-dire les problèmes de vision qui surviennent en raison du vieillissement. Évidemment, la variété blanche de carottes n’a pas ce pigment. Mais si vous les consommez, vous bénéficierez de leur teneur en carotatoxines, un nutriment qui protège contre le cancer.

Quand il s’agit de manger des carottes, les manger crues est toujours la meilleure façon de conserver tous leurs nutriments. Si vous les préparez dans une recette, la façon de les cuire et de perdre le minimum d’éléments nutritifs est de les utiliser entières, sans les couper. Au fur et à mesure qu’elle est hachée, elle augmente la surface de la carotte qui entre en contact avec l’eau et dilue les nutriments.

Maintenant que vous connaissez mieux tous les bienfaits de la carotte, n’oubliez pas de l’inclure plus souvent dans votre alimentation!