Conseils e Information pour dormir

Comme dessert, un petit somme.

Comme dessert, un petit somme.

Tous nous avons ressenti quelques fois une sensation de somnolence juste à la fin du repas. Soudain une fatigue s’empare de notre corps et nous avons besoin d’un petit somme, juste 10 minutes.

Surtout, maintenant, en été. Nous avons tendance à déjeuner au soleil en terrasse et les vacances ont tendance à nous faire oublier les obligations et nous mangeons et buvons plus.

A cette sensation de sommeil extrême après avoir avaler ces aliments se nomme Somnolence postprandiale, même si c’est connu comme « Le mal du cochon ».

Ce processus corporel est dû au glucose présent dans les aliments qui stimule les hormones du cerveau en charge du sommeil.

Les deux principales raisons pour lesquelles nous avons sommeil après avoir mangé sont pour un excès d’hydrate de carbone et d’insuline élevé.

Si nous avons mangé trop d’hydrates de carbone notre corps à besoin d’énergie pour les traiter c’est pourquoi nous ressentons la somnolence.

D’un autre côté, si le problème est que l’insuline est trop élevé après manger, les hydrates de carbones favorisent aussi cette monté qui, à son tour, favorise l’apparition dans notre corps une substance dénommée tryptophane qui stimule la sensation de sératononine et mélatonine ce qui nous emmène à un état de détente et somnolence.

Pour éviter ce phénomène nous devons manger en ce balançant, avoir une alimentation équilibré sans excès d’hydrates de carbones. Il est important aussi que la consommation de fruits et légumes soit adéquat. Il faut éviter les repas avec trop de calories.

Autre chose que nous pourrions faire pour éviter la somnolence postprandiale est d’essayer de manger doucement et ne pas parler. Si nous maintenons une conversation et nous sommes distrait nous laissons d’être conscient de la quantité que nous avons avalé et nous mangeons plus.

Le temps moyen entre le début du repas et les changements cérébraux de notre appétit est d’environs une demi heure, il faut donc manger doucement et que le repas dure plus ou moins une demi heure pour faciliter la sensation de faim. Mâchez les aliments plusieurs fois et mangez de petites bouchées peut aussi vous aider à atteindre votre objectif.

Si tout ceci fonctionne, et à la fin du repas vous avez vraiment besoin de faire un petit somme, ces cinq conseils peuvent vous aider à vous maintenir réveillez:

  1. Parlez et occupez-vous avec une tâche en attente.
  2. Marchez environs 10 minutes pour aider votre organisme à faire la digestion.
  3. Ecoutez de la musique qui vous stimule et vous donne envie de bouger.
  4. Prenez un café ou un thé vert sans sucre. Le café et le thé facilite la digestion des aliments.
  5. Buvez de l’eau avec un peu de glaçons. Buvez de petites gorgées pour faciliter la digestion des aliments.

Nous espérons que tous ces conseils vous aident à éviter les petits sommes après mangé et que vos repas soient moins lourd.

de postre

Guardar

Soins du matelas viscoélastique.

Vous avez un matelas viscoélastique ou vous en cherchez un ? Il faut se rappeler que ces matelas ont un noyau formé d’un bloc de HR et d’une couche supérieure de viscoélastique. Un matelas viscoélastique se caractérise par un repos ferme qui s’adapte au corps du dormeur. Afin d’offrir un repos optimal, qui peut répondre aux besoins du dormeur, il doit être bien préservé. Afin d’entretenir correctement le matelas viscoélastique, il est conseillé d’être prudent et constant dans les points suivants.

  1. Assurez-vous que le visage que vous utilisez. Les matelas viscoélastiques peuvent avoir un ou deux côtés avec viscoélastique. Dans les matelas qui n’ont qu’une seule couche sur un côté, il est nécessaire de s’assurer de savoir laquelle des deux l’est, afin de profiter de ses vertus. Pour un matelas viscoélastique qui a deux couches de ce matériau, il est conseillé de le retourner tous les trois mois.
    2. Aérez-le. Chaque matin, il faudra enlever la literie pendant une heure. De cette façon, le matelas viscoélastique sera libre de tout ce qui s’est accumulé pendant la nuit. Une activité quotidienne qui prolongera la bonne santé de votre matelas.
  2. Passez l’aspirateur régulièrement. Passez l’aspirateur cycliquement sur le matelas pour enlever tous les objets détachés. Une bonne mesure pour éviter que votre matelas viscoélastique accumule des déchets qui peuvent empêcher son action au repos et raccourcir sa vie utile.
  3. Choisissez le support approprié. Le matelas viscoélastique doit avoir la même taille que le matelas viscoélastique, qu’il s’agisse d’un sommier, d’un sommier rembourré ou d’un lit-coffre. C’est la seule façon de s’assurer que le support du matelas fonctionne correctement. De plus, il est également conseillé d’utiliser une base de la même marque que le matelas. Il faut ajouter que si vous utilisez un canapé, vous ne devez pas surcharger ses caissons, car ils pourraient endommager le matelas viscoélastique.
  4. Choses à NE PAS faire. Il y a une liste de choses pratiquement interdites pour garder votre matelas viscoélastique en bon état. Il ne faut pas sauter dessus, ni surcharger le poids, ni plier ses coins. Il est essentiel de ne pas effectuer une activité qui porte plus que d’habitude votre matelas, car il pourrait le déformer.
  5. Protégez-le. Isoler le matelas des liquides et de tout matériau qui le pénètre sera essentiel pour le maintenir dans les meilleures conditions. C’est là que le rôle de la literie entre en jeu : les housses de protection et les housses de matelas protègent adéquatement le matelas.

Pourquoi est-il important que les enfants dorment bien ?

Pourquoi est-il important que les tout-petits se reposent bien ?  Il est essentiel que les enfants fassent face au quotidien de la meilleure façon possible. Et pour cela, le repos joue un rôle fondamental. Premièrement, il est important de définir combien d’heures par jour chaque enfant doit dormir. Un bébé de quelques mois aura besoin d’au moins 14 à 16 heures par jour, un enfant de 5 à 7 ans d’environ 10 heures, et à 11 ans, avec un minimum de 8 heures, il peut compter sur un repos régénérateur suffisant.

Tout d’abord, il faut noter que le sommeil a une fonction régulatrice et réparatrice dans l’organisme. Le sommeil du nourrisson contrôle l’énergie, la température corporelle et rétablit les processus corporels endommagés pendant la journée. Les bienfaits d’un bon repos chez les enfants peuvent être répartis en quatre catégories :

  1. C’est important pour votre croissance. L’un des aspects les plus prudents pendant sa croissance est son alignement correct de la colonne vertébrale. Une bonne posture est importante pour que la colonne vertébrale ne souffre pas de problèmes qui pourraient l’affecter à vie. De plus, une étude de l’Albert Einstein College de Medicine de New York indique qu’un mauvais rêve amène les enfants à manger davantage. Ce mauvais repos peut induire l’obésité, ce qui rend encore plus nécessaire un bon sommeil.
  2. Un âge d’apprentissage a besoin du meilleur repos. Chaque jour est synonyme de nouvel apprentissage, tant à l’école comme dans les activités parascolaires. Pour être prêts à y faire face, ils doivent avoir le meilleur repos possible. Un enfant qui n’a pas passé une bonne nuit ne sera guère prêt à commencer une nouvelle journée. De plus, il faut se rappeler que le repos est le moment où les enfants se reposent et assimilent ce qu’ils ont appris et vécu pendant la journée. C’est un autre aspect important pour votre développement personnel.
  3. Le repos affecte votre comportement. L’une des choses que les enfants font le plus, c’est de socialiser au quotidien. Un mauvais repos cause des problèmes émotionnels, ce qui nuit à vos relations sociales. Un bon repos permet aux enfants de mieux s’entendre, d’être plus attentifs et d’accumuler une plus grande satisfaction personnelle.
  4. L’activité physique, un pilier de la vie quotidienne des enfants. L’activité physique est l’une des tâches parascolaires les plus importantes et les plus attendues dans la vie quotidienne des enfants. Un bon repos aide votre activité pendant la journée, ce qui se traduit par de bonnes performances sportives. Cet avantage est lié à leurs relations sociales. Il est à noter que le sport est l’une des activités de socialisation les plus fréquentes dans l’enfance.

LA SIESTE, UN BON COMPLÉMENT

Dans la mesure du possible, la sieste est une ressource de repos que les enfants devraient explorer. Une courte pause au milieu de la journée est recommandée pour plusieurs raisons. La sieste renouvelle les bienfaits du repos et apporte fraîcheur. En outre, il est nécessaire pour l’amélioration de leurs capacités physiques et mentales. La pause de midi les aide à améliorer leur attention et leur mémoire, ce qui est important dans une phase d’apprentissage continu. Ce processus de repos les aide à avoir un comportement positif, ce qui améliore également leur tempérament et leurs relations sociales.

Il est conseillé de faire une sieste au milieu de la journée, pour que la deuxième partie soit meilleure. Faire en sorte que les enfants aient un bon repos est un objectif qui devient compliqué pour de nombreux parents. Etre méthodique dans le reste pour qu’ils parviennent à s’endormir facilement est une tâche à suivre.