Conseils e Information pour dormir

Les matelas bébé et sommeil de nos enfants

De saines habitudes de sommeil pour votre bébé et votre enfant

Le sommeil est très important pour la santé et le bien-être de votre enfant. Les enfants qui ne dorment pas assez peuvent éprouver de la difficulté « faire leur journée » et à s’installer pour la nuit. Les bonnes habitudes de sommeil commencent dès la naissance.

De combien d’heures de sommeil mon enfant a-t-il besoin?
Chaque enfant est différent. Certains dorment beaucoup et d’autres, beaucoup moins. Les informations suivantes donnent une idée générale de la quantité de sommeil dont les enfants ont besoin en 24 heures, y compris la nuit et pendant les siestes.

Nouveau-nés (de la naissance à 6 mois)
16 heures par jour (3 à 4 heures à la fois)
Bébés (de 6 mois à 1 an)
14 heures
Tout-petits (de 1 à 3 ans)
10 à 13 heures
Enfants d’âge préscolaire (de 3 à 5 ans)
10 à 12 heures
Les nouveau-nés (de la naissance à 6 mois)
Les nouveau-nés peuvent dormir jusqu’à 16 heures par jour, de 3 à 4 heures à la fois. Il est normal et sain pour les bébés de se réveiller pendant la nuit pour boire. À mesure qu’il vieillit, votre bébé restera éveillé plus longtemps pendant la journée et dormira plus longtemps pendant la nuit.

Tout comme les adultes, les bébés ont besoin d’un matelas bébé confortable et besoin aussi de recevoir les bons indices pour apprendre quand il est temps de dormir. Par exemple, si vous installez toujours votre bébé dans son berceau pour dormir, il apprendra que c’est là qu’il dort. Même s’il ne comprend pas tout de suite, votre bébé finira par faire le lien.

Un peu après l’âge de 3 mois, votre bébé acquerra des habitudes de sommeil plus prévisibles et vous pourrez commencer à établir un horaire régulier pour les siestes. Faites confiance aux indices de votre bébé. Il vous fera savoir qu’il est fatigué. Un journal de sommeil peut vous aider à voir se dégager un horaire de sommeil régulier.

Tentez d’établir une routine pour la sieste. Par exemple, vous pouvez lui faire des câlins et silencieux dans une pièce sombre avant de le coucher. À 4 mois, la plupart des bébés ont besoin de 3 siestes par jour : le matin, l’après-midi et en début de soirée.

* U. La sieste aide le bébn enfant trop fatigué aura plus de difficulté à dormiré à mieux dormir le soir. Si vous le tenez éveillé pendant le jour, vous ne l’aiderez pas à dormir plus longtemps la nuit.
* Mettez votre bébé au lit pendant qu’il somnole, mais avant qu’il s’endorme. N’oubliez pas de le coucher sur le dos, sur une matelas ferme et plate, et d’éviter les surfaces molles comme les oreillers et les animaux en peluche.
* Il n’y a pas de mal à câliner et à bercer votre bébé. Vous ne pouvez pas gâter un nouveau-né en le prenant dans vos bras.
* La sucette (suce) peut réconforter votre bébé et l’aider à s’endormir. Attendez toutefois que l’allaitement soit bien établi avant de commencer à utiliser la suce.
* Votre enfant tournera dans son lit pendant la nuit. Donnez-lui quelques minutes pour se rendormir seul avant d’aller le voir.
* Évitez de stimuler votre bébé lorsque vous le nourrissez et que vous le changez de couche pendant la nuit. Maintenez l’éclairage au minimum.

Les bébés (de 6 mois à 1 an)
À cet âge, les bébés dorment environ 14 heures par jour, mais il peut être normal de dormir plus ou moins longtemps. Vous devriez avoir établi une routine assez régulière pour les siestes, l’heure du coucher et les heures d’éveil.

Pendant cette période, votre bébé passera probablement de 3 à 2 siestes par jour, et fera des siestes plus longues le matin et l’après-midi. Les besoins de chaque bébé sont différents au moment de la sieste. Certains font la sieste pendant seulement 20 minutes, tandis que d’autres dorment 3 heures ou plus.

* Dans la mesure du possible, maintenez un horaire de sommeil régulier pendant le jour et au coucher.
* Il est important de conserver une routine stable. Bien des parents aiment utiliser les mêmes 3 éléments : lui donner un bain d’eau tiède, lui lire un livre et l’installer au lit.
* Évitez de coucher votre bébé avec un biberon.
* Si votre bébé se réveille la nuit et pleure, allez le voir pour vous assurer que tout va bien (il n’a ni trop froid, ni trop chaud, par exemple), mais ne le sortez pas du lit. Réconfortez-le en lui flattant le front ou en lui parlant doucement pour lui montrer que vous êtes là.

Les tout-petits (de 1 à 3 ans)
La plupart des tout-petits dorment de 10 à 13 heures en 24 heures. Entre 2 et 3 ans, votre tout-petit arrêtera probablement de faire la sieste ou en aura besoin d’une certains jours, mais pourra s’en passer à d’autres occasions. À cet âge, de nombreux enfants ont des troubles du sommeil et résistent lorsqu’il est temps d’aller au lit.

* Maintenez un horaire de sommeil pour votre tout-petit. La routine du coucher que vous avez établie pendant la première année sera encore plus importante.
* Les siestes ne doivent pas avoir lieu trop tard pendant la journée, car elles peuvent nuire au sommeil pendant la nuit.
* Évitez d’offrir quelque chose à boire à votre bébé avant le coucher. Une vessie pleine peut nuire à une bonne nuit de sommeil.
* Commencez à aider votre enfant à se calmer environ une demi-heure avant le coucher, idéalement à la même heure chaque jour.
* Soyez doux mais ferme au sujet du coucher lorsque votre enfant proteste.
* Rendez la chambre à coucher calme, confortable et propice au sommeil.
* Une musique calme et apaisante peut réconforter votre enfant.
* Des objets de transition (comme une couverture ou un animal en peluche) peut prendre de l’importance à cet âge-là.

Les enfants d’âge préscolaire (de 3 à 5 ans)
D’ordinaire, les enfants d’âge préscolaire dorment de 10 à 12 heures par jour. Les enfants laissent tomber leur sieste pendant cette période, certains vers l’âge de 3 ans. Envisagez d’utiliser les siestes pour que votre enfant passe une période calme à lire et à se détendre. Il est courant que les enfants d’âge préscolaire se réveillent pendant la nuit et qu’ils aient des craintes ou fassent des cauchemars.

* Évitez les stimulants, comme les boissons contenant de la caféine.
* Évitez la télévision avant le coucher. N’autorisez pas votre enfant à avoir une télévision, un ordinateur ou des jeux vidéo dans sa chambre.
* Certains enfants essaient de retarder l’heure du coucher. Établissez des limites, comme le nombre de livres que vous lui lirez, et assurez-vous que votre enfant les connaisse.
* Bordez votre enfant bien serré pour lui donner un sentiment de sécurité.
* N’ignorez pas les craintes à l’heure du coucher. Si votre enfant fait des cauchemars, rassurez-le et réconfortez-le.

Quels sont quelques-uns des troubles du sommeil courants?

* Le manque de sommeil : Certains enfants ne dorment pas assez. Si votre enfant est difficile, irritable ou a de la difficulté à rester endormi pendant la nuit, ce peut être parce qu’il ne fait pas une sieste assez longue ou qu’il se couche trop tard.
* Les problèmes de séparation : Votre enfant peut trouver difficile de se détendre et de s’endormir s’il est perturbé par votre absence. Un câlin très long avant le coucher, un objet de transition comme une couverture ou un animal en peluche ou le fait de laisser la porte ouverte au moment du coucher peuvent l’aider.
* Les cauchemars : La plupart des enfants font des cauchemars à un moment ou à un autre. Les cauchemars peuvent se produire après un événement physique ou émotif stressant ou peuvent être causés par la fièvre. Votre enfant peut vous appeler pour se faire réconforter. Parlez-lui calmement, faites-lui des câlins et rassurez-le.

Quand devrais-je consulter mon médecin?

* Les ronflements bruyants : Si votre enfant ronfle bruyamment sur une base régulière, il a peut-être un problème.
* Le somnambulisme : Le somnambulisme, c’est quand un enfant se réveille partiellement pendant la nuit, mais pas complètement. Il peut s’asseoir dans son lit et répéter certains mouvements, comme se frotter les yeux. Il peut sortir du lit et marcher dans sa chambre. En général, si vous parlez à votre enfant, il ne vous répondra pas. Si votre enfant est somnambule, il est important de vous assurer que son environnement est sécuritaire. Guidez-le doucement dans son lit, sans le réveiller. Si le problème persiste, communiquez avec votre médecin.
* Les terreurs nocturnes : Elles sont différentes des cauchemars. Les enfants qui ont des terreurs nocturnes crient sans pouvoir se contrôler, peuvent respirer rapidement et semblent être éveillés. Si vous les réveillez, ils peuvent être confus et avoir besoin d’une plus longue période pour se calmer et se rendormir. Les terreurs nocturnes se produisent surtout entre 4 et 12 ans, mais elles peuvent commencer dès l’âge de 18 mois. La plupart des enfants finissent par en sortir seuls, mais si ces terreurs persistent, parlez-en à votre médecin.

Dormir en toute securité

Révisé par le le comité de la pédiatrie psychosociale et le sous-comité de l’éducation publique de la SCP

Prenez soin du repos de votre meilleur ami

De la même façon que vous vous préoccupez de votre sommeil, vous devez vous inquiétez  pour votre animal de compagnie. En règle générale il dormira la même quantité d’heures que vous, car quand vous êtes couché, lui aussi le sera. Cependant il n’est pas conseilleé qu’il dorme avec vous dans le même lit. Il est conseillé que votre meilleur ami ait son propre lit pour plus de de bénéfice pour le repos de tous les deux, et que les mouvements nocturnes de chacun ne nuisent pas à l’autre. Durant la journée, les chiens aussi font de courtes siestes. Par conséquent, le total d’heure qu’ils ont par habitude de dormir est de 12 à 14h (en prenant en compte les heures de la nuit et de la journée).

 

L’idéal pendant la jeunesse de votre animal de compagnie, vous devrez l’habituer à dormir dans son lit pour une bonne routine de sommeil plus indépendante, et qu’il n’essaie pas de dormir avec vous quand il sera adulte.

Différentes études ont démontrées que le sommeil des chiens est ressemblant aux êtres humains. Car comme nous, ils passent d’abord par une étape de mouvement progressif  oculaire, nommé SWS (Slow Wave Sleep), qui s’intercale comme des phases REM ou de sommeil profonds comme les nôtres. Cela affirme bien que nos animaux aussi ont des rêves.

Comme nous, les chiens peuvent faire des rêves ou cauchemards qui leurs servent à se figer sur les moments vécus pendant leur journée ou sur ce qu’ils auraient appris. Vous y verrez son effet lorsque votre chien bouge ses pates ou quelconque autre extrêmité, il émet des bruits ou même aboie pendant qu’il dort. Il est très important que quand cela arrive, nous évitions de le révéiller car notre mascotte pourrait se sentir désorientée, comme lorsque nous avons un cauchemard et nous nous réveillons sans savoir où nous sommes. Nous ne savons pas comment il pourrait réagir. Il pourrait nous mordre ou nous attaquer si dans son rêve, il est attaqué ou sous un autre effet du même genre. Voilà pourquoi il ne faut pas le déranger pendant son sommeil.

Une différence plus significative dans le sommeil des chiens et ceux des êtres humains, est que eux se réveilles plus de fois entre les différentes phases du sommeil. Nous autres, avons pour habitude à dormir « d’un trait » alors que les chiens alternent leur sommeil sous plusieurs moments d’éveile. Ils le font inconsciemment pour être alerté de ce qu’il se passe autour d’eux comme bon chasseurs et défenseurs de la nature. Cette forme d’agir, ils la conservent de leur ancêtre, le loup, qui doit être vigilant de ce qu’il se passe dans son milieu naturel.

La position qu’adopte votre boule de poil au moment de dormir veut dire beaucoup sur son caractère et de comment il se sent, puisqu’ils ont pour habitude de dormir presque toujours dans la même position, comme nous le faisons nous-même. Nous vous détaillons quelles sont les plus fréquentes et leurs significations.

  • En cercle : Si votre chien dort en forme de boule, en posant sa tête sur ses pates arrières, cela veut dire qu’il est docile et tendre. Celle position aussi peut signifier qu’il a froid et se réchauffe sur lui-même. Ceci est très fréquent chez les chiots malgrés que les chiens plus adultes prennent aussi cette position.
  • Les pates en arrière : quand les chiens dorment dans cette position c’est souvent parcequ’ils se sentent à l’aise dans l’environnement où ils sont. Cela peut être aussi dú au rêves qu’ils sont en train d’avoir. Si vous voyez votre chien dormir sous cette position là, ne le dérangez pas, il est aux anges !
  • Sur le côté : C’est une des positions les plus fréquentes, votre chien est en train de dormir « heureux » et est dans la position la plus adéquate car c’est ainsi qu’il rentre dans le sommeil le plus profond.
    Les chiens qui dorment sur le côté sont généralement des animaux tranquilles. C’est parce qu’ils sont à l’aise dans leur maison et famille qu’ils le font ainsi.
  • Sur le ventre : Il existe deux positions une seule. La première est quand ils dorment avec le ventre sur le sol et leur pattes étirées (comme Superman) cela peut signifier soit qu’il a chaud, et c’est pour cela qu’il pose son ventre par terre, pour s’aclimater. Soit aussi parce qu’il se sent abattu de sa journée et il s’est laissé tomber. Ce sont souvent les jeunes chiens qui adoptent cette position. La seconde position est aussi sur le ventre les deux pattes arrières croisées sur un seul côté en appuyant sa tête sur ses pattes avant et parfois même en formant un cercle sur lui même. C’est une position qui indique un sommeil transitoire, non profond étant prêt à se lever à la moindre alerte.

A l’exception de toute ces indications, il est très important que votre mascotte ait un espace pour lui seul, éloigné du bruit, et qu’il ait un support où dormir, un lit qui s’ajuste à sa taille et ses caractéristiques. Si vous n’en avez toujours pas pour votre animal de compagnie, ou vous avez besoin d’en change, n’hésitez pas à visiter notre section Matelas pour Mascottes. Comme vous, lui aussi il le mérite.

MORNING MIRACLE

Êtes-vous souvent  stressé le matin ? Vous n’avez jamais le temps de rien faire ?

Si réellement vous êtes prêt à changer votre vie, lisez cette publication.

Avez-vous entendu parler de “The Miracle Morgning”? C’est un livre dans lequel est développé un  nouveau style de vie, une routine à suivre chaque matin dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. L’auteur du livre s’appelle Hal Elrod, un exemple de dépassement de soi. Après être resté dans le coma il a réappris à marcher alors que la médecine maintenait que s’était impossible, il vit son rêve chaque jour qui passe tout en aidant d’autres personnes à vivre le leur. Dans son oeuvre, il fait appel à la phrase de Ophra : « La meilleure aventure que vous puissiez choisir et de vivre la vie de vos rêves »

The Miracle Morning, en français « le matin miraculeux » est un livre écrit dans l’intention de changer  la vie des lecteurs, et de les transformer en quelque chose d’extraordinaire. Pour cela, Hal Elrod nous détaille la méthode SAVERS afin de réaliser jour après jour ses rêves. Pour cela nous commencerons par mettre notre réveil une heure avant l’heure habituelle afin de procéder aux phases de l’acronyme de six mots en anglais, SAVERS, qui sont les 6 phases qui sont révélées dans cette méthode et que nous allonz vous expliquer ci-dessous :

  1. Silence. Dans cette phase, nous devons dédier les 5 premières minutes de notre journée au silence. Cela nous aidera à réduire le stress. Il est également possible de réaliser les activités suivantes : méditer, réfléchir, faire des exercices de respiration, remercier… Mais vous pouvez aussi faire des activités n’impliquant pas la réflexion ni la pensée.
  2. Affirmation. 5 minutes. Pour cette phase, Elrod propose 5 actes par lesquels nous pouvons constituer notre affirmation. Celles-ci sont : Découvrir ce que nous voulons réellement, savoir pourquoi nous le voulons, déterminer quel type de personne nous voulons être, décider ce que je suis prêt à faire pour l’obtenir, s’imprégner de phrases motivantes.
  3. Visualisation. 5 minutes. Celle-ci est la phase la plus difficile car nous pensons très souvent à nos rêves mais nous les visualisons que rarement. Pour autant dans cette phase nous devrons nous projeter dans le futur atteignant notre objectif.
  4. Exercice. 20 minutes. Nous savons déjà que l’exercice physique est bon pour vous à n’importe quelle heure, mais particulièrement le matin, car il vous fait libérer des toxines et vous permet d’affronter une journée plein d’énergie. Elrod conseille le yoga, car il s’agit d’un exercice que vous pouvez réaliser tout en restant chez vous. Il recommande aussi le professeur Dashama pour commencer vos séances de yoga.
  5. Reading (lecture). Il est recommandé de lire 20 minutes et au moins 10 pages par jour. Aussi vous est-il conseillé qu’à l’heure de choisir un livre vous sachiez pourquoi ce livre vous attire.
  6. Scribing (écrire). 5 minutes. Hal Elrod conseille la rédaction d’ un journal personnel sur lequel nous écrirons nos remerciements, découvertes, progrès, projets, reflexions, amélioration personnelles et professionnelles séparemment. Scribing est un therme peu fréquent, mais donne un sens au mot SAVERS étant donné que le W de Writing de pouvait pas s’utiliser.

Certainement un livre qui ne changera pas votre vie, mais vous pouvez le faire vous-même. Ce sont les petites choses qui changeront votre routine et qui vous donnent ici de bons conseils pour commencer. Chaque jour de plus en plus de personnes l’utilisent et cela porte ses fruits. Qu’attendez-vous pour commencer à vivre vos rêves ?