Conseils e Information pour dormir

Quelques conseils pour bien choisir son matelas…

 

Le sommeil est trop important pour le négliger.  Trop longtemps, nous n’avons pas prit en compte que le choix de son matelas était primordial, et même si nos arrières grands parents dormaient sur des lits de paille, ce n’est pas une raison pour en faire de même. Le plus important c’est que vous preniez du plaisir a aller vous coucher et que vous vous sentiez complètement reposé au réveil. Pour cela, nous vous dévoilons quelques secrets…

Le choix de son matelas dépend surtout du confort que vous recherchez. Ce confort, a son tour,  dépendra du matériau que vous allez utiliser. Nous faisons un zoom sur les principaux matériaux que vous pourriez rencontrer:

choisir son matelas

La mousse a mémoire de forme : Appellé aussi mousse viscoelastique, sa qualité principale est de s’adapter exactement a la forme du corps du l’usager qui s’y couchera dessus.  L’objectif  est de soulager les points de pression de notre corps en s’adaptant a chaque partie selon sa forme et son poids. Au final, nous retrouvons une légère sensation d’apesanteur, comme si nous étions entrain de flotter au dessus du matelas. Le seul inconvénient de la mousse viscoélastique est que c’est un matériau qui réagit aux changements de température. Ainsi, votre matelas paraitra plus ferme quand il fera froid et plus moelleux quand il fera plus chaud. De la même façon, c’est un matériau qui garde plus facilement la chaleur de notre corps, donc, pour les gens souffrant de la chaleur, évitez les matelas avec  une grande quantité de mousse. Dans tous les cas, choisissez toujours une mousse a mémoire de forme minimum égale ou supérieure a 55kg/m3 de densité.

Le latex : la qualité du latex c’est sa souplesse. Beaucoup plus élastique que la mousse a mémoire de forme, il vous offrira un accueil plus moelleux. Il peut être synthétique ou naturel; de cette caracteristique dépendra la douceur et la fraicheur du matériau, et aussi son prix. Choisissez minimum un matelas de 72kg/m3 de densité pour avoir un couchage moelleux et de qualité.

La mousse HR : Les matelas les plus économiques sont constitués de mousse HR. Choisissez toujours un matelas de plus de 28kg/m3 de densité pour assurer sa qualité. Les matelas mousse sont des matelas assez ferme, ne s’adapte pas a la forme du corps de l’usager, mais sont, pour la plupart d’entre eux, parfaitement adaptable aux sommiers articulés. Generalement, la mousse HR est combiné avec d’autres matériaux, comme la viscoelastique pour plus de confort.

Les ressorts : Un des matériaux le plus résistant et le plus respirant. En effet, grâce à sa carcasse métallique, ils offrent un soutien indéformable, et laisse circuler l’air à l’intérieur du matelas. Ils peuvent être biconiques, c’est-à-dire que c’est une carcasse standard de ressorts qui ne maintien pas l’indépendance de couchage. Vous aurez aussi la possibilité de choisir un matelas à ressorts ensachés, plus résistant. Ils fonctionnent de manière différente aux ressorts classiques, puisqu’ils sont ensachés individuellement et fonctionne séparément pour maintenir l’indépendance de couchage.  Il est tres important qu’ils soient disposés en diagonale (en format nid d’abeille) pour plus de résistance.

Et la densité ? Elle se traduit par la quantité de mousse que peut contenir un mètre cube.  Plus la quantité sera élevée,  plus dense sera la mousse et plus cher sera le produit. Pour la mousse a mémoire de forme, la densité sera élevée, plus elle paraitra ferme au premier couchage mais s’adaptera beaucoup mieux et offrira un soutien au corps de meilleure qualité. En ce qui concerne le latex ou la mousse HR, plus élevée sera la densité, plus ferme paraitra le matelas.

Tous ces matériaux peuvent être combinés et associés entre eux pour permettre un meilleur confort et améliorer votre sommeil. Dans tous les cas, si après ces petits conseils vous avez encore des doutes pour choisir votre matelas, nos conseillers sont a votre disposition pour vous aider a choisir la literie idéale pour vous et votre famille.

Rendormez-vous comme au Moyen Âge.

L’insomnie est l’un des problèmes les plus courants qui affectent notre bien-être aujourd’hui. Les personnes qui se plaignent du manque de sommeil mentionnent principalement deux types de situations différentes. D’un côté, il y a ceux qui ont du mal à s’endormir. Alors que beaucoup d’autres se plaignent de se réveiller au milieu de la nuit après seulement 4 ou 5 heures de sommeil et ont de la difficulté à se rendormir.

Pour ceux d’entre vous qui sont préoccupés par ce deuxième type d’insomnie, vous devriez savoir que votre habitude de sommeil n’est peut-être pas du tout un trouble comme l’insomnie.

Au Moyen-âge, les gens se couchaient tous les jours avec l’arrivée des ténèbres.

Après plusieurs heures de sommeil, ils se réveillaient et passaient du temps éveillé. Ce temps était souvent utilisé pour les tâches ménagères ou pour l’intimité, entre autres. Après environ une heure d’activités, ils retournaient au lit pour faire un nouveau somme jusqu’à l’aube.

Avec l’avènement de la révolution industrielle et de l’éclairage artificiel, les gens ont cessé de dormir la nuit. Nous avons commencé à nous habituer à travailler avec des horaires variés. C’était un changement complet dans nos habitudes de sommeil. Peu à peu, l’idée de dormir en deux phases a été abandonnée. Quelque chose que l’on considère aujourd’hui comme un trouble qui doit être guéri a été pendant des siècles la façon la plus commune et naturelle de dormir.

Pour tous ceux qui ont tendance à se réveiller tôt le matin et à avoir du mal à se rendormir, le retour à cette routine médiévale peut être la solution. Au lieu de rester au lit tout ce temps, essayez de vous lever et de faire quelque chose d’actif. Cependant, il est important de garder à l’esprit que pour se rendormir plus tard, il faut éviter les actions très stimulantes ou stressantes ainsi que l’utilisation d’écrans ou beaucoup de lumière. Sinon, votre corps sera entièrement activé et vous ne pourrez pas vous rendormir facilement. Pendant cette pause, vous pouvez profiter de l’occasion pour lire un livre ou effectuer certaines tâches ménagères que vous avez laissées en suspens. De cette façon, vous profiterez au maximum du temps que vous passez à tourner dans votre lit, évitez de vous stresser et finissez par vous reposer suffisamment.

 

Des carottes pour lutter contre le vieillissement

Prenez soin de votre alimentation et vous profiterez d’une vie longue et saine. Tout le monde a déjà entendu ce mantra populaire, tout comme nous pouvons pratiquement tous dire quels aliments sont les plus sains et lesquels le sont moins. Les légumes en sont un bon exemple. Cependant, ils ne sont pas toutes aussi nutritives.

Pour lutter contre le vieillissement et prendre soin de votre santé, vous n’avez pas besoin de recourir à des aliments coûteux ou exotiques. Un de ceux qui vous donneront plus de propriétés est la carotte. Ce légume très courant est particulièrement recommandé pour sa haute teneur en bêta-carotène, un pigment et caroténoïde responsable de la couleur orange caractéristique des carottes.

Un des avantages du bêta-carotène est que notre corps peut le transformer en vitamine A. Ce type de vitamine est directement lié à notre système immunitaire, à notre vision, à la reproduction ou à la communication entre les cellules. Manger des aliments qui peuvent fournir de la vitamine A est particulièrement important parce que notre corps n’est pas capable de la produire tout seul.

De plus, ce pigment de la carotte est également un antioxydant qui protège les cellules du vieillissement. En plus de garder vos cellules jeunes, ce pigment combat également la dégénérescence maculaire, c’est-à-dire les problèmes de vision qui surviennent en raison du vieillissement. Évidemment, la variété blanche de carottes n’a pas ce pigment. Mais si vous les consommez, vous bénéficierez de leur teneur en carotatoxines, un nutriment qui protège contre le cancer.

Quand il s’agit de manger des carottes, les manger crues est toujours la meilleure façon de conserver tous leurs nutriments. Si vous les préparez dans une recette, la façon de les cuire et de perdre le minimum d’éléments nutritifs est de les utiliser entières, sans les couper. Au fur et à mesure qu’elle est hachée, elle augmente la surface de la carotte qui entre en contact avec l’eau et dilue les nutriments.

Maintenant que vous connaissez mieux tous les bienfaits de la carotte, n’oubliez pas de l’inclure plus souvent dans votre alimentation!