Conseils e Information pour dormir

Sommeil enfants

Quand bébé fera-t-il ses nuits ?

Le sommeil de bébé est une des grandes préoccupations des jeunes parents. Mais patience : à cinq mois, environ 50 % des bébés parviennent à aligner leur sommeil sur celui des parents..

Jour ou nuit : du pareil au même pour les bébés…

« Est-ce qu’il fait ses nuits ? » : voici la question à laquelle sont régulièrement confrontés les jeunes parents. Au cours des premiers mois, il faut pourtant se montrer patient. Difficile en effet de demander à un nourrisson de s’adapter du jour au lendemain à nos propres rythmes ! Rappelons que dans le ventre de sa mère, le fœtus dort environ 95 % du temps. Durant le premier mois qui suit la naissance, le nourrisson dort environ 75 % du temps, c’est-à-dire en moyenne 16 heures par jour. Le hic bien sûr est qu’il ne s’agit pas de 16 heures en continu ! Le nourrisson va ainsi se réveiller en moyenne quatre fois la nuit et quatre fois le jour, c’est-à-dire… toutes les 3 heures. Les phases d’éveil les plus longues ont généralement lieu vers 9 heures, 18 heures et 3 heures du matin. Autrement dit, dans un premier temps, le sommeil de bébé ne tient pas vraiment compte de l’alternance jour/nuit… Ces éveils sont par ailleurs liés au besoin de se nourrir. Dormir et manger sont en effet pratiquement les deux seules activités du tout-petit !

La structure du sommeil des nourrissons
Le sommeil du nouveau-né (de un à deux mois) est constitué d’une alternance entre sommeil lent et sommeil paradoxal. Le sommeil lent occupe 35 à 40 % du temps. Pendant cette phase, le bébé est calme et ne bouge pratiquement pas sur le lit. Le sommeil paradoxal, pendant lequel les rêves ont lieu, occupe environ 60 % du temps : dans cette phase, le bébé est plus agité. Il fait parfois des gestes brusques et son visage change souvent d’expression. Cette phase est parfois interrompue de micro-éveils. Mais attention, bébé dort toujours… ne le réveillez pas.

Pourquoi mon enfant ne veut-il pas dormir ?
Des premières nuits à l’entrée à l’école, le sommeil des bébés  est l’un des sujets de conversation préféré des parents. Et pour cause: le sommeil est un élément très important pour la santé de l’enfant, mais aussi pour la vie quotidienne de ses parents.

Pour certains enfants, le sommeil ne vient pas tout seul…

Alors que certains bébés « font leur nuit » pratiquement à la sortie de la maternité, pour d’autres le processus peut être long. Pour les parents, c’est parfois difficile à vivre… surtout quand la cause du refus du sommeil, ou du mauvais sommeil, n’est pas connue parce que le bébé ne parle pas encore. Quelles sont les causes les plus fréquentes?

Bébé ne dort pas parce qu’il est nerveux

Les bébés, comme les adultes, ont leur propre personnalité. Certains sont plus nerveux, ou ont plus d’énergie que les autres. Or le sommeil, à n’importe quel âge, demande un minimum de calme. Si votre enfant est tout le temps en train de remuer, et de jouer, il n’est pas forcément étonnant qu’il ait du mal à s’endormir.

La solution:
L’arrivée du sommeil peut être très progressive. Quand vous voyez l’heure du coucher arriver, entamez des activités calmes avec votre enfant, qui sera plus proche du sommeil au moment de le mettre au lit. Prenez-le sur vos genoux, racontez une histoire ou des comptines, mais ne le sollicitez plus pour le jeu ou les chatouilles.

Sommeil d’enfant : une histoire de famille

Dès la naissance, les nuits blanches éprouvent les parents. Ensuite, il faut organiser et pérenniser le rituel du coucher. Cette histoire de famille est particulièrement importante et consiste à apporter une sécurité affective.

Le premier défi des jeunes parents est de faire dormir bébé. Tout commence avec l’indispensable réponse à la demande pressante du nourrisson, à toutes heures de la nuit. Ensuite, il faut affronter les maux de ventre, les dents qui percent ou la peur du noir. Et enfin, intimer aux enfants d’aller se coucher à l’heure dite, combattre les difficultés d’endormissement et les réveils précoces, affronter les angoisses et les cauchemars, ainsi que les visites et les appels nocturnes.

Une famille est composée d’un ensemble de personnes qui n’ont pas les mêmes habitudes de sommeil, ni les mêmes besoins. Si la différence est flagrante entre adultes et enfants, ou plutôt entre les âges, elle existe également entre les frères et soeurs. En effet, chaque enfant est différent et a ses propres besoins de sommeil. Il faut donc composer, tout en fixant des horaires. Il faut savoir que le sommeil se constitue de deux dimensions, l’une familiale, l’autre génétique. Ainsi, à côté de l’histoire de la famille, il y a la typologie de sommeil transmise par les parents.

MORNING MIRACLE

Êtes-vous souvent  stressé le matin ? Vous n’avez jamais le temps de rien faire ?

Si réellement vous êtes prêt à changer votre vie, lisez cette publication.

Avez-vous entendu parler de “The Miracle Morgning”? C’est un livre dans lequel est développé un  nouveau style de vie, une routine à suivre chaque matin dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. L’auteur du livre s’appelle Hal Elrod, un exemple de dépassement de soi. Après être resté dans le coma il a réappris à marcher alors que la médecine maintenait que s’était impossible, il vit son rêve chaque jour qui passe tout en aidant d’autres personnes à vivre le leur. Dans son oeuvre, il fait appel à la phrase de Ophra : « La meilleure aventure que vous puissiez choisir et de vivre la vie de vos rêves »

The Miracle Morning, en français « le matin miraculeux » est un livre écrit dans l’intention de changer  la vie des lecteurs, et de les transformer en quelque chose d’extraordinaire. Pour cela, Hal Elrod nous détaille la méthode SAVERS afin de réaliser jour après jour ses rêves. Pour cela nous commencerons par mettre notre réveil une heure avant l’heure habituelle afin de procéder aux phases de l’acronyme de six mots en anglais, SAVERS, qui sont les 6 phases qui sont révélées dans cette méthode et que nous allonz vous expliquer ci-dessous :

  1. Silence. Dans cette phase, nous devons dédier les 5 premières minutes de notre journée au silence. Cela nous aidera à réduire le stress. Il est également possible de réaliser les activités suivantes : méditer, réfléchir, faire des exercices de respiration, remercier… Mais vous pouvez aussi faire des activités n’impliquant pas la réflexion ni la pensée.
  2. Affirmation. 5 minutes. Pour cette phase, Elrod propose 5 actes par lesquels nous pouvons constituer notre affirmation. Celles-ci sont : Découvrir ce que nous voulons réellement, savoir pourquoi nous le voulons, déterminer quel type de personne nous voulons être, décider ce que je suis prêt à faire pour l’obtenir, s’imprégner de phrases motivantes.
  3. Visualisation. 5 minutes. Celle-ci est la phase la plus difficile car nous pensons très souvent à nos rêves mais nous les visualisons que rarement. Pour autant dans cette phase nous devrons nous projeter dans le futur atteignant notre objectif.
  4. Exercice. 20 minutes. Nous savons déjà que l’exercice physique est bon pour vous à n’importe quelle heure, mais particulièrement le matin, car il vous fait libérer des toxines et vous permet d’affronter une journée plein d’énergie. Elrod conseille le yoga, car il s’agit d’un exercice que vous pouvez réaliser tout en restant chez vous. Il recommande aussi le professeur Dashama pour commencer vos séances de yoga.
  5. Reading (lecture). Il est recommandé de lire 20 minutes et au moins 10 pages par jour. Aussi vous est-il conseillé qu’à l’heure de choisir un livre vous sachiez pourquoi ce livre vous attire.
  6. Scribing (écrire). 5 minutes. Hal Elrod conseille la rédaction d’ un journal personnel sur lequel nous écrirons nos remerciements, découvertes, progrès, projets, reflexions, amélioration personnelles et professionnelles séparemment. Scribing est un therme peu fréquent, mais donne un sens au mot SAVERS étant donné que le W de Writing de pouvait pas s’utiliser.

Certainement un livre qui ne changera pas votre vie, mais vous pouvez le faire vous-même. Ce sont les petites choses qui changeront votre routine et qui vous donnent ici de bons conseils pour commencer. Chaque jour de plus en plus de personnes l’utilisent et cela porte ses fruits. Qu’attendez-vous pour commencer à vivre vos rêves ?

L’importance d’un bon support pour votre repos

Tout repos doit être complet et garantir le confort, la tranquillité et le bien être de chacun. Il est nécessaire de compter sur des produits de qualité, qui se complètent et révèlent le meilleur de chacun d’eux. Trouver une base appropriée pour le repos rend cela possible. Si vous cherchez un support, vous devez être conscient qu’il joue un rôle très important tant pour le corps, comme pour tout l’ensemble de votre literie. Il prend soin de votre dos pendant votre repos et rallonge sa propre durée de vie tout en agissant sur les propriétés du matelas. Un bon matelas n’agit pas sans un bon soutien obtenu grâce à un support adéquat.

Au moment de choisir un sommier, le client peut opter pour un sommier tapissier ou pour un sommier à lattes. Les deux supports sont les plus recherchés pour compléter le matelas, mais offrent des différences. Sur ce post figurent les raisons pour lesquelles le sommier tapissier s’est converti en meilleur choix possible pour vous donner la meilleure qualité de sommeil. En premier lieu, les sommiers tapissiers vous offrent une plus grande fermeté ainsi qu’une excellente stabilité, ces deux points font partie des plus importants à l’heure de sélectionner  un support adéquat pour votre repos.

Un autre point important est que les sommiers tapissiers apportent une meilleure résistance au poids. Les sommiers tapissiers sont composés par une structure métallique de 5 barres de renfort et 9 points d’appuis qui permettent de la planche en bois tapissée par le tissu de votre choix. Cet ensemble vous garantit une meilleure résistance. De ce fait ils sont recommandés pour supporter un poids plus important et sont considérés comme la meilleure option pour les personnes corpulentes. Il est nécessaire de distinguer la structure du sommier tapissier et celle du sommier à lattes ; car les lattes en bois de ces sommier sont moins résistantes et ont tendances à se fendre sous l’effet de poids plus important.

La respirabilité est un des atouts les plus recherchés lors du choix du support. Les sommiers Maxmatelas sont tapissés avec un tissu 3D qui vous permet une aération correcte du matelas. De plus, étant nous-mêmes fabricants de nos sommiers tapissiers, Maxmatelas offre à ses clients le choix de couleur dans notre gamme de tissus 3D ainsi que les mesures pour la taille du matelas. Les sommiers tapissiers de Maxmatelas ne sont pas seulement fabriqués pour satisfaire les besoins du client pour leur sommeil, mais aussi qu’ils comptent un délai de livraison rapide pour que le client puisse profiter au plus vite d’un repos de rêve. D’autant plus que Maxmatelas propose un service gratuit d’expédition de ces sommiers.