Conseils e Information pour dormir

Vous êtes plutôt hibou ou marmotte?

Vous ne dormez pas de toute la nuit ou bien vous ne pouvez pas sortir du lit ? Nous vous expliquons pourquoi vous êtes un hibou ou bien une marmotte.

buho-o-marmota

Le besoin du nombre d’heures de sommeil est différent pour chaque personne. Il y a des personnes qui avec 7 heures de sommeil sont frais comme des laitues alors que d’autres indiquent qu’ils ne sont pas « frais » s’ils ne dorment pas au moins 9 heures par nuit. Par exemple, Le scientifique Albert Einstein avait besoin de dormir environ 11 heures par jour pour être à 100% alors que Napoléon avait besoin que de 6 heures pour diriger l’Empire français.

Pourquoi les besoins de sommeil peuvent être si différents pour chacun d’entre nous ?

La réponse à cette question à été trouvée par des chercheurs allemands et écossais qui ont publiés en 2011 dans le magazine Molecular Psychiatry une étude qui indiquait l’existence d’une variante génétique appelée ABCC9 qui pourrait être en relation avec un besoin plus important de dormir chez certaines personnes par rapport à d’autres. L’étude, réalisée sur 10.000 européens, indique qu’une personne sur 5 aurait ce gène.

Ont participé à cette étude des habitants Ecossais, Croates, Hollandais, Italiens et Allemands. Chaque participant a répondu à des questions sur leurs habitudes de sommeil, s’ils prenaient des médicaments pour dormir ou quels étaient leurs horaires de travail. Des prises de sang ont aussi été nécessaires pour analyser l’ADN.

choisir matelas 1Quand les chercheurs ont comparé ces informations avec les résultats des analyses génétiques, ils ont découvert que les personnes qui avaient la variante ABCC9 avaient besoin de plus d’heure de sommeil que la moyenne normal de 8 heures.

« Cette découverte sur la biologie du sommeil est importante pour pouvoir découvrir les effets de la conduite du sommeil sur la santé, c’est pourquoi, beaucoup dormir ou dormir peu est associé à des problèmes de santé comme l’hypertension, obésité et maladie cardio-vasculaire », de là essayer de comprendre la relation entre le sommeil et ces maladies sont très importantes, explique Jim Wilson, un des auteurs de l’étude.

Rendormez-vous comme au Moyen Âge.

L’insomnie est l’un des problèmes les plus courants qui affectent notre bien-être aujourd’hui. Les personnes qui se plaignent du manque de sommeil mentionnent principalement deux types de situations différentes. D’un côté, il y a ceux qui ont du mal à s’endormir. Alors que beaucoup d’autres se plaignent de se réveiller au milieu de la nuit après seulement 4 ou 5 heures de sommeil et ont de la difficulté à se rendormir.

Pour ceux d’entre vous qui sont préoccupés par ce deuxième type d’insomnie, vous devriez savoir que votre habitude de sommeil n’est peut-être pas du tout un trouble comme l’insomnie.

Au Moyen-âge, les gens se couchaient tous les jours avec l’arrivée des ténèbres.

Après plusieurs heures de sommeil, ils se réveillaient et passaient du temps éveillé. Ce temps était souvent utilisé pour les tâches ménagères ou pour l’intimité, entre autres. Après environ une heure d’activités, ils retournaient au lit pour faire un nouveau somme jusqu’à l’aube.

Avec l’avènement de la révolution industrielle et de l’éclairage artificiel, les gens ont cessé de dormir la nuit. Nous avons commencé à nous habituer à travailler avec des horaires variés. C’était un changement complet dans nos habitudes de sommeil. Peu à peu, l’idée de dormir en deux phases a été abandonnée. Quelque chose que l’on considère aujourd’hui comme un trouble qui doit être guéri a été pendant des siècles la façon la plus commune et naturelle de dormir.

Pour tous ceux qui ont tendance à se réveiller tôt le matin et à avoir du mal à se rendormir, le retour à cette routine médiévale peut être la solution. Au lieu de rester au lit tout ce temps, essayez de vous lever et de faire quelque chose d’actif. Cependant, il est important de garder à l’esprit que pour se rendormir plus tard, il faut éviter les actions très stimulantes ou stressantes ainsi que l’utilisation d’écrans ou beaucoup de lumière. Sinon, votre corps sera entièrement activé et vous ne pourrez pas vous rendormir facilement. Pendant cette pause, vous pouvez profiter de l’occasion pour lire un livre ou effectuer certaines tâches ménagères que vous avez laissées en suspens. De cette façon, vous profiterez au maximum du temps que vous passez à tourner dans votre lit, évitez de vous stresser et finissez par vous reposer suffisamment.

 

Des carottes pour lutter contre le vieillissement

Prenez soin de votre alimentation et vous profiterez d’une vie longue et saine. Tout le monde a déjà entendu ce mantra populaire, tout comme nous pouvons pratiquement tous dire quels aliments sont les plus sains et lesquels le sont moins. Les légumes en sont un bon exemple. Cependant, ils ne sont pas toutes aussi nutritives.

Pour lutter contre le vieillissement et prendre soin de votre santé, vous n’avez pas besoin de recourir à des aliments coûteux ou exotiques. Un de ceux qui vous donneront plus de propriétés est la carotte. Ce légume très courant est particulièrement recommandé pour sa haute teneur en bêta-carotène, un pigment et caroténoïde responsable de la couleur orange caractéristique des carottes.

Un des avantages du bêta-carotène est que notre corps peut le transformer en vitamine A. Ce type de vitamine est directement lié à notre système immunitaire, à notre vision, à la reproduction ou à la communication entre les cellules. Manger des aliments qui peuvent fournir de la vitamine A est particulièrement important parce que notre corps n’est pas capable de la produire tout seul.

De plus, ce pigment de la carotte est également un antioxydant qui protège les cellules du vieillissement. En plus de garder vos cellules jeunes, ce pigment combat également la dégénérescence maculaire, c’est-à-dire les problèmes de vision qui surviennent en raison du vieillissement. Évidemment, la variété blanche de carottes n’a pas ce pigment. Mais si vous les consommez, vous bénéficierez de leur teneur en carotatoxines, un nutriment qui protège contre le cancer.

Quand il s’agit de manger des carottes, les manger crues est toujours la meilleure façon de conserver tous leurs nutriments. Si vous les préparez dans une recette, la façon de les cuire et de perdre le minimum d’éléments nutritifs est de les utiliser entières, sans les couper. Au fur et à mesure qu’elle est hachée, elle augmente la surface de la carotte qui entre en contact avec l’eau et dilue les nutriments.

Maintenant que vous connaissez mieux tous les bienfaits de la carotte, n’oubliez pas de l’inclure plus souvent dans votre alimentation!