Conseils e Information pour dormir

Rendormez-vous comme au Moyen Âge.

L’insomnie est l’un des problèmes les plus courants qui affectent notre bien-être aujourd’hui. Les personnes qui se plaignent du manque de sommeil mentionnent principalement deux types de situations différentes. D’un côté, il y a ceux qui ont du mal à s’endormir. Alors que beaucoup d’autres se plaignent de se réveiller au milieu de la nuit après seulement 4 ou 5 heures de sommeil et ont de la difficulté à se rendormir.

Pour ceux d’entre vous qui sont préoccupés par ce deuxième type d’insomnie, vous devriez savoir que votre habitude de sommeil n’est peut-être pas du tout un trouble comme l’insomnie.

Au Moyen-âge, les gens se couchaient tous les jours avec l’arrivée des ténèbres.

Après plusieurs heures de sommeil, ils se réveillaient et passaient du temps éveillé. Ce temps était souvent utilisé pour les tâches ménagères ou pour l’intimité, entre autres. Après environ une heure d’activités, ils retournaient au lit pour faire un nouveau somme jusqu’à l’aube.

Avec l’avènement de la révolution industrielle et de l’éclairage artificiel, les gens ont cessé de dormir la nuit. Nous avons commencé à nous habituer à travailler avec des horaires variés. C’était un changement complet dans nos habitudes de sommeil. Peu à peu, l’idée de dormir en deux phases a été abandonnée. Quelque chose que l’on considère aujourd’hui comme un trouble qui doit être guéri a été pendant des siècles la façon la plus commune et naturelle de dormir.

Pour tous ceux qui ont tendance à se réveiller tôt le matin et à avoir du mal à se rendormir, le retour à cette routine médiévale peut être la solution. Au lieu de rester au lit tout ce temps, essayez de vous lever et de faire quelque chose d’actif. Cependant, il est important de garder à l’esprit que pour se rendormir plus tard, il faut éviter les actions très stimulantes ou stressantes ainsi que l’utilisation d’écrans ou beaucoup de lumière. Sinon, votre corps sera entièrement activé et vous ne pourrez pas vous rendormir facilement. Pendant cette pause, vous pouvez profiter de l’occasion pour lire un livre ou effectuer certaines tâches ménagères que vous avez laissées en suspens. De cette façon, vous profiterez au maximum du temps que vous passez à tourner dans votre lit, évitez de vous stresser et finissez par vous reposer suffisamment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le manque de sommeil et maladie d’Alzheimer

Une étude récente a montré que le manque de sommeil est lié à des niveaux plus élevés d’une protéine appelée bêta-amyloïde, dont on sait qu’elle est liée à la maladie d’Alzheimer.

Pour mener l’étude, 20 participants ont été réunis pour dormir une nuit au National Institute of Health du Maryland, aux États-Unis. Après une nuit de sommeil, on leur a fait passer un scanner pour surveiller les niveaux de protéines dans le cerveau. Environ deux semaines plus tard, chacun des participants a passé une autre nuit au centre. A cette occasion, cependant, ils étaient réveillés toutes les heures. Les empêchants de pouvoir dormir profondément. Après plus de 30 heures à rester éveillés, le même scan cérébral a été fait.

Les résultats étaient évidents. Dix-neuf des vingt participants, âgés de 22 à 72 ans, ont montré des taux de bêta-amyloïde beaucoup plus élevés après leur nuit d’insomnie. Bien que ces niveaux ne soient pas préoccupants pour l’apparition de la maladie d’Alzheimer, l’étude suggère un lien probable entre les habitudes de sommeil et l’apparition subséquente de la maladie.

La maladie d’Alzheimer est en partie diagnostiquée par la détection de grandes plaques bêta-amyloïdes visibles au scanner. Cependant, il n’a pas encore été possible de clarifier la raison de l’apparition de cette protéine.

Nous produisons tous de petites quantités de bêta-amyloïde dans notre cerveau dans le cadre du processus de production d’autres protéines. Cependant, le cerveau lui-même est finalement débarrassé de cette protéine. Les chercheurs n’ont pas encore été en mesure de déterminer si les niveaux plus élevés de bêta-amyloïde sont dûs au fait que le manque de sommeil bloque ou affecte le processus de nettoyage du cerveau ou si cela est dû  au trop grand nombre d’heures d’éveil.

Ce que cette étude, comme beaucoup d’autres, suggère, c’est qu’un manque de repos adéquat affecte le bon fonctionnement de notre cerveau.

Imaginez voler dans le confort d’un lit.

Le constructeur aéronautique européen Airbus a annoncé qu’il envisage de créer des aires de repos avec des lits sur le pont inférieur de ses nouveaux modèles.

Airbus travaille avec le fabricant de sièges Zodiac Aerospace sur la conception des lits à installer dans les soutes d’avions. L’idée est que le nouveau modèle d’Airbus A330, dont le lancement est prévu en 2020, intégrera des lits superposés afin que les passagers puissent se détendre et dormir allongés sur des trajets plus longs.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un projet. Les constructeurs d’avions étudient constamment comment offrir des innovations qui les distinguent de la concurrence. Plafonds transparents, aires de jeux pour enfants, gymnases, bars… Mais la mise en œuvre finale n’est pas toujours réalisable.

L’une des principales pierres d’achoppement est souvent la sécurité. Pendant certaines phases de vol, comme les décollages, les atterrissages ou les périodes de turbulence, les passagers doivent être assis avec un siège droit, ce qui rend l’utilisation du lit difficile. De même, les zones de sièges sont toujours les zones supérieures de l’avion, de sorte que l’emplacement des lits dans les cales soulève également des préoccupations en matière de sécurité quant à la capacité d’évacuer les passagers en cas d’urgence.

Les compagnies aériennes ont incorporé de multiples alternatives pour vous divertir sur les longs vols océaniques. Musique, jeux, films….. Cependant, il n’y a pas de meilleure façon de passer huit heures dans un avion que de faire une bonne sieste.

Las aerolíneas han incorporado múltiples alternativas para que te mantengas entretenido en los largos vuelos transoceánicos. Música, juegos, películas… No obstante, no hay mejor manera de pasar ocho horas en un avión que pegando una buena cabezada.