Pourquoi dormir peu rend les gens antisociables ?

19  octore  2018

Un mauvais repos affecte le quotidien dans toutes les dimensions de la personne, et la partie sociale en est une. Une recherche de l'Université de Californie à Berkeley selon laquelle les personnes ayant un mauvais rêve se sentent plus seules et moins craintives d’avoir des relations avec les autres. Une personne qui n'a pas assez dormi ou qui a eu une mauvaise nuit de sommeil est plus réticente à entrer en contact avec d'autres personnes, ce qui la rend socialement moins attirante pour les autres.

L'étude a utilisé comme preuve à 18 jeunes après une nuit de sommeil normal, en comparaison avec des personnes avec un mauvais repos. Dans le test, les participants ont été filmés avec des personnes marchant vers eux et on leur a demandé de les arrêter lorsqu'ils se sentaient très proches. Les personnes dont le sommeil était moins bon gardaient les sujets entre 18 % et 60 % plus éloignés que ceux qui avaient un sommeil " normal ".

Le résultat, publié dans la revue scientifique Nature Communications, affirme que le manque de sommeil contribue à la solitude. La recherche a conclu qu'un mauvais repos fait qu'une personne se sent plus seule et cherche à avoir plus de distance physique avec les gens que lorsqu'elle a un bon repos. En d'autres termes, on pourrait dire que "moins un individu dort, moins il veut communiquer et interagir". Ces quelques désirs de socialisation sont perçus par les autres, de sorte qu'un mauvais repos peut vous mériter le mythe du répugnant ou du désagréable.

Enfin, cette solitude peut être contagieuse, selon l'étude. Cet effet, connu sous le nom de " contagion virale de l'isolement social ", révèle que les personnes qui se reposaient bien sont devenues plus sèches et plus solitaires lorsqu'elles ont eu un échange avec une personne ayant eu une mauvaise nuit de sommeil.