Types de viscoélastiques

Avec son arrivée, le viscoélastique a été une véritable révolution dans le monde du repos. L'image d'une main qui laisse sa marque sur le matelas a fait le tour du monde et les matelas viscoélastiques sont rapidement devenus les plus demandés. Le viscoélastique s'adapte non seulement à la forme du corps des dormeurs, mais réduit également la pression sur les muscles et les articulations et améliore la circulation sanguine.

 

Depuis son apparition, le viscoélastique a considérablement évolué. Si vous êtes à la recherche de matelas ou oreillers viscoélastiques, vous trouverez plusieurs variétés et nomenclatures de ce matériau qui promettent des caractéristiques et des qualités très différentes. Le même fabricant peut offrir une grande variété de matelas, dans lesquels différents types de viscoélastiques sont utilisés, en pensant aux différents besoins de chaque dormeur. Afin de pouvoir choisir l'option qui vous convient le mieux, il est conseillé de connaître les différentes variétés qui existent.

 

Densité

 

Une des distinctions fondamentales à prendre en compte lors de la comparaison de deux viscoélastiques est leur densité. La densité fait référence à la quantité de matériau dans un espace donné. Dans le cas du viscoélastique, on peut le mesurer en kilogrammes par mètre cube. Ainsi, nous pouvons trouver des blocs avec des densités allant de 20kg à environ 90kg. Plus la densité est élevée, plus le visco s'adapte au corps du dormeur et plus sa performance est bonne pour le repos en général. Les matelas avec du viscoélastique d'une densité inférieure à 50 kg ne sont donc pas recommandés car leur adaptabilité est très faible, en particulier pour les adultes. 

Procédé de fabrication

Nous pouvons établir une deuxième distinction basée sur les différents procédés d'élaboration, selon laquelle nous trouvons trois types différents de viscoélastiques.

  •     Mousse viscoélastique. Il est créé à partir d'une composition chimique qui est versée dans une surface ouverte et en réagissant avec l'air, il se dilate. Après ce processus, le bloc viscoélastique est découpé à la taille souhaitée. Le résultat est une viscoélastique plus imparfaite et moins lisse que les autres. Il a aussi les pores les plus ouverts, ce qui facilite l'entrée et la sortie de l'air et le rend plus respirant.
  •     Viscoélastique moulée. Dans ce cas, la composition chimique est versée directement dans un moule. Il se peut que les moules aient déjà la forme et la taille finale du produit à traiter ou qu'il s'agisse de moules plus grands, à partir desquels seront ensuite découpés divers morceaux de viscoélastiques. Lorsque l'ensemble du processus est réalisé à l'intérieur d'un moule avec des parois, la viscosité obtenue est plus douce et plus compacte. La finition est plus douce et plus parfaite que la mousse et les pores plus serrés, ce qui la rend un peu moins respirante.
  •     Viscoélastique injectée. C'est celui dans lequel un moule unique est utilisé pour chaque matelas ou oreiller. Le coût est plus élevé et la finition est très parfaite et lisse. Cependant, les sensations qu'il offre au repos sont très similaires à celles du viscoélastique moulé, il n'est donc pas très courant de trouver des produits à injection viscoélastique.

Traitements

Si vous avez consulté des catalogues de matelas ou d'oreillers, vous avez remarqué que les blocs viscoélastiques ont une grande variété de couleurs, des verts intenses aux gris clairs. Cette variété chromatique est due aux différents traitements actuellement appliqués aux viscoélastiques. Il ne faut pas oublier que le viscoélastique est un matériau qui a été inventé par la NASA et n'était donc pas destiné à l'origine à être utilisé dans le domaine du repos. Le principal inconvénient du viscoélastique est sa faible respirabilité, il a donc tendance à accumuler de la chaleur corporelle et peut finir par générer la sensation de chaleur pour le dormeur. C'est pourquoi des traitements innovants permettant une meilleure dissipation de la chaleur ont été mis au point. Nous soulignons ce qui suit:

  •  Graphène. Vous pouvez le reconnaître facilement grâce à sa couleur grisâtre. Grafene est un excellent conducteur de chaleur. Ce matériau est utilisé dans les matelas et les oreillers pour recouvrir la couche supérieure de viscoélastique. Ainsi, la chaleur corporelle est dissipée sur toute la surface et ne s'accumule pas, ce qui génère de la chaleur vers la traverse.
  •   Gel Les viscoélastiques incorporant des particules de gel sont également très facilement reconnaissables grâce à leur teinte bleutée. Le Viscogel évite l'accumulation de chaleur désagréable typique des viscoélastiques standard.
  •   Carbone  L'utilisation du carbone dans le viscoélastique est très fréquente, surtout dans les oreillers. Il a la même fonction que le graphène et lui donne un ton gris très similaire. Parmi les avantages du carbone figurent également sa capacité d'absorber et de réduire l'électricité statique et de ne pas l'accumuler.

Gardez à l'esprit que plus la densité du viscoélastique est élevée, plus il sera facile de s'adapter et plus la sensation de chaleur sera grande. Pour cette raison, les traitements susmentionnés sont particulièrement recommandés pour ces types de matelas.

Un dernier élément dont vous devriez également tenir compte lors de l'achat d'un oreiller viscoélastique est de savoir s'il est perforé. Comme son nom l'indique, les perforations ne sont rien de plus que de simples trous qui traversent les oreillers d'un côté à l'autre et facilitent grandement leur respirabilité.